"Management Agile & Coaching"

Le management agile peut être vu comme une organisation de type humaniste basée essentiellement sur la motivation rationnelle des ressources humaines.

Son émergence, au début des années 1990, a été portée par la vague des nouvelles technologies (NTIC).

Prisée de la doctrine en management, cette agilité est en fait ancrée en chacun de nous.
Car si nous aimons tous Tarzan c’est que nous nous identifions facilement à lui et à ses qualités : s’approvisionner dans  la nature et l’apprivoiser pour survivre fut la première mise en action de l'agilité. Pour être agile au 21è siècle, les hommes et femmes qui font vivre l’entreprise doivent revisiter nos comportements primitifs (et non primaires) qui nous ont permis d’évoluer pour en faire un référentiel de performance.
Pour développer l’agilité, revenir aux sources et miser sur la richesse humaine reste probablement le chemin le plus rapide pour les entreprises qui mettront en place des programmes de développement centrés sur cette notion.
Dans « Le manager agile » parus aux éditions Dunod, Jérôme Barrand partage l’observation des sociétés humaines et met en lumière les cinq critères comportementaux fondamentaux qui nous permettent de prospérer dans la jungle :
  1. La confiance entre tous qui passe par la certitude de pouvoir se fier à chacun et permet de diminuer le niveau de pression ressentie à l’intérieur de la communauté. Celle-ci se focalise sur la performance collective : c’est la subsistance du groupe qui se gagne grâce à la confiance que chacun attribue à la capacité de l’autre à tenir son poste. 
  2. Le partage de l’information qui est organisé pour être un levier de la performance collective et non pas une source de pouvoir individuel. L’intelligence collective se nourrit de ce partage et chacun est capable de reconnaître une information clé pour la diffuser immédiatement au bon destinataire. Ce référentiel d'action lié à l’information permet de diminuer les aléas et de sécuriser la chaîne de transmission.
  3. La responsabilité pleine et entière de ses actes, dont chacun est porteur avec en tête les conséquences des changements de son périmètre d’action. Responsable d’une partie du système, il est pleinement conscient de son rôle dans la réussite de l'ensemble.
  4. L’hybridation qui se matérialise dans la mixité des profils, des origines, des parcours et des points de vue : elle est reconnue et cultivée comme une force. 
  5. L’aptitude au changement qui offre à chacun de nous d’accepter et d’accueillir le changement pourvu qu'il le comprenne. 
Parvenir à l'agilité nécessite une prise de conscience de la richesse de nos instincts de survie et de leurs intérêts lorsqu'ils sont adaptés au monde de l'entreprise 

 

C'est là que réside le nouveau paradigme car en faisant vivre les cinq critères comportementaux sus-cités, l’entreprise et son management s'appuient sur le levier le plus naturel et le plus universel chez l'être humain : l’instinct de prospérité et de survie qui soutient le sens et l’essence de toute entreprise humaine.

 

Les outils du coaching et la roue du management Agile, pour aider les équipes à se poser les bonnes questions ! 

Inspirée d’outils de coaching classique (type roue de la vie), cette roue du Management Agile m’aide dans mon travail d’accompagnement des Managers impliqués dans des projets de transformation Agile.

On sait aujourd’hui que le soutien de la direction et que l’appropriation par les équipes sur le terrain sont des conditions essentielles pour assurer la réussite d’un projet de transformation Agile.

Extrait d'un article du JDN. 

 

Agnès Devillières Coach Certifiée Formatrice pour Adultes  pratique le Management Agile !

 

Cet article vous a été utile ? Partagez le !

Écrire commentaire

Commentaires: 0