6 Facteurs émotionnels générateurs de bonheur au travail

6 Facteurs émotionnels générateurs de bonheur au travail

Avoir le choix de son lieu de travail

Trouver le bon espace en fonction du travail à faire : des espaces isolés quand on a besoin de se concentrer et d’autres plus conviviaux quand c’est le temps du travail collaboratif ou des réunions. Avoir des espaces plus intimes permet aussi de se retirer juste un moment pour méditer, c’est un bon moyen de réduire le stress quand on se sent vulnérable.

Donner du sens

Besoin de sentir que l'on contribue à quelque chose de plus grand. Le sens est un facteur de satisfaction énorme. Des chercheurs de la Havard University ont d’ailleurs montré que ce qui est le plus déterminant pour notre moral à la fin de la journée, c’est le sentiment d’avoir avancé dans notre travail et d’avoir changé la vie de quelqu’un d’autre.

Travailler en cohérence avec ses valeurs

L’authenticité est un fort pilier : Connaître ses propres valeurs est essentiel, être capable de travailler en adéquation avec celle de l'entreprise dans laquelle on évolue est un facteur de bien-être. Il en va de même pour les codes adoptés sur le lieu de travail, savoir s'approprier les codes sociaux est un levier de cohésion et fédérateur ! (vestimentaire, langage...)

L'optimisme

 C’est important de retrouver ce sentiment de croyance dans notre propre capacité d’agir. Il s’agit de garder l’esprit ouvert, rechercher ce qui est bon. C’est une émotion à cultiver en entreprise pour rester motivé. L’optimisme est également bon pour la santé, pour le système immunitaire. 

Le sentiment d'appartenance et l'encouragement

L’impression de faire partie d’un groupe, de cultiver des relations conviviales et réciproques  au travail contribue à encourager l’implication des collaborateurs et leur attachement à l’entreprise. L’environnement de travail doit faciliter ces liens avec des lieux et des moments de sociabilisation, où des interactions spontanées peuvent se créer. 

L'énergie

Que peut-on faire pour se sentir bien au travail ? On sait qu’il faut manger correctementfaire du sport, se reposer ...Cela passe par la possibilité de se reposer au travail à un moment de la journée, faire une sieste par exemple. Rester assis toute la journée est très mauvais. La posture assise augmente le risque de mortalité. Au niveau mental on a besoin de bouger aussi pour apprendre et être créatif. Ce qu’on préconise c’est d’avoir des zones de travail différentes ou de travailler debout avec un bureau ajustable en hauteur. La clé c’est de de ne pas rester dans la même position tout au long de la journée.


Écrire commentaire

Commentaires: 0